Vinifier le Crémant de Bourgogne
Carnet de voyage Envoyer à un amiImprimer

Elaboration des Crémant de Bourgogne : voyage au cœur de l’effervescence

Si presque tous les cépages de Bourgogne peuvent entrer dans la composition du Crémant de Bourgogne (Pinot Noir, Chardonnay, Gamay, Aligoté, Melon, Sacy…), les parcelles de production ne sont pas choisies par hasard. 

Elaboration des Crémant de Bourgogne en images

Les raisins sont sélectionnés et vinifiés spécialement. Ils sont d’ailleurs vendangés plus tôt que pour les vins tranquilles, afin de préserver l’acidité qui donne toute leur fraîcheur aux Crémant de Bourgogne.
L’effervescence vient de l’ajout de la liqueur de tirage (vin de la cuvée + sucres + levures) lors de la mise en bouteille. Cela entraîne une deuxième fermentation alcoolique, qui dégage le gaz carbonique à l’origine des bulles du Crémant de Bourgogne.
Les bouteilles sont alors posées sur des pupitres, inclinées vers le bas. Un geste typique et régulier, manuel ou mécanique intervient alors : tourner régulièrement les bouteilles pour que le dépôt de fermentation se dépose dans le goulot.
Le bouchage, étape ultime, intervient après le dégorgement (élimination du dépôt et des impuretés) et l’ajout d’une liqueur d’expédition. Selon son dosage, elle donnera un Crémant de Bourgogne brut, sec, demi-sec ou doux.
Retrouver chaque moment de ce procédé au fil de notre animation spéciale Crémant de Bourgogne.

 

Dégorgement

Dégorgement

Maximum 3 mois avant commercialisation, les bouteilles sont préparées. Pour cela, le goulot de la bouteille est plongé dans une solution glacée, le dépôt constitue alors un glaçon qui est expulsé grâce à la pression contenue dans la bouteille.

Retour

Vinification des

Crémant de Bourgogne

Top
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération
Climat du vignoble de bourgogne patrimoine mondial